Pour me joindre

Nikon the Road

+33 671 91 70 74  

Pour me suivre

NIKON THE ROAD
NIKON THE ROAD

Rêve de môme

Un hômmage particulier à Laurence Mottelay pour sa participation à ce premier voyage en hémisphère sud. Laurence, sans qui, rien de ce voyage extraordinaire n'aurait été posssible... Nous avons partager tellement de belles choses ensemble pendant des années que j'ai voulu l'associer à cette page en publiant certaines de ses photos dans mon "Rêve de Môme"... 

 

Depuis notre retour de Thaïlande en février 2015, nous préparons ce voyage qui concrétise l’un des rêves les plus chers de mon chéri, voir l’Afrique Australe une fois dans sa vie, avoir la tête en bas dans l’hémisphère sud et voir la constellation de « crux » l’équivalent de « polaris » l’étoile polaire dans l’hémisphère nord.  En six mois, nous avons mis de côté le très gros budget nécessaire, rempli toutes les formalités administratives et sanitaires (passeports sans nécessité de visa pour un séjour de moins de 3 mois, permis de conduire international et vaccins fièvre jaune, typhoïde et hépatite A), choix et réservation des vols, du tour opérateur pour valider notre Road Trip et les lodges de repos. Enfin, le choix de la date a été arrêté. Notre voyage se fera en octobre 2015, en raison du printemps qui commence et qui offre ainsi les meilleures conditions pour visiter cette gigantesque réserve naturelle. En globetrotteurs avertis et respectueux, nous comptons bien croiser, hormis les incontournables babouins, la route de quelques éléphants, girafes, autruches, springboks, oryx, koudous, zèbres, phacochères, lions …

La Namibie est un voyage extraordinaire réalisé en Octobre 2015. Quatre semaines d'un pur bonheur que je souhaite à vous tous. Ce Road Trip un peu fou, a été réalisé sans guide et sans assistance, rien à prouver à personne juste le plaisir de me confronter avec la vraie nature... Une simple carte des sites à visiter, un super GPS tomtom dernière génération avec bien évidemment la cartographie de l'Afrique australe et surtout une grosse paire de C.... pour s'aventurer sur une terre inconue 1 fois1/2 plus grange que la France... La Namibie, c'est des milliers de kilomètres de piste, sans rencontrer personne de la journée... Par contre vous croiserez des milliers d'animaux sauvages à photographier... Ce safari photo, c'est 4 pays traversés. Afrique du sud, Namibie, Botswana et Zimbabwe... Sans assistance et sans guide... une amplitude de température de +46° le jour à -5° la nuit... 60 kg de bagages et matériel photo - 22.000 km en avion = 50 h de vol A/R - 7.100 clichés photos pour réaliser un livre de 98 pages avec 350 photos extraordinaires - 7.200 km parcourus en 4x4 dont 6.000 km de piste comme celle de la photo de gauche - 1 ensablement - 1 garde à vue au Botswana (caractère du mec oblige) - 1 charge d’éléphant - Zéro Piqûre de moustique - Zéro panne - Zéro pneu crevé - Zéro tourista - des milliers d'animaux en liberté rencontrés en 4 semaines et des montées d'adrénalines énormes pour réaliser certains clichés... 

 

L'Oryx est une espèce de bovidé souvent considérée comme une antilope, bien qu'elle ne soit pas de la famille Antilopae, mais de la famille Hippotraginae. On la trouve des dunes désertiques de la Namibie aux savanes arides du Kalahari. Le nom oryx gazelle vient de la beauté de son pelage ; l'animal a de grands traits noirs sur ses flancs, ses pattes et sa tête claire, celle-ci paraissant maquillée. Il est très commun par rapport aux autres espèces d'oryx comme l'oryx algazelle , éteint à l'état sauvage. Comme le Gnou, l'oryx gemsbok peut être doré. La température interne de l'oryx gazelle peut atteindre 45 °C. Il a toutefois un système de thermorégulation lui permettant de garder sa température faciale à 38 °C s'il le faut. Au lieu de gaspiller l’eau de son corps en transpiration et halètements, il laisse sa température corporelle monter de quelques degrés au-dessus de la normale quand il fait très chaud. La nuit, il rejette la chaleur accumulée. Il est l'archétype même de l'animal qui s'est adapté au désert.

La Namibie côte Atlantique

La côte des squelettes ou "Skeleton coast" est située au nord ouest de la Namibie juste avant la frontière avec l'Angola. La montée du courant froid Benguela donne naissance à un brouillard dense. Appelé cassimbo par les Angolais il est présent sur l'océan une grande partie de l'année. Les vents soufflent de la terre vers la mer, les chutes de pluies excèdent rarement 10 mm annuellement ce qui en fait un climat inhospitalier.

Ma plus grosse frayeur

Après 1 heure de marche par une température de + 46° à l'ombre dans cette vallée encaissée, nous appercevons enfin les éléphants que nous sommes venu photographier... Pendant 2 heures nous allons immortaliser ces animaux hors du commun... Pourtant à un instant, cet éléphant me charge pour de bon... Juste le temps d'abandonner le matériel sur place et de fuir en courant vers le haut des rochers... Cette photo à été réalisée à environ 12 mètres avec un objectif Nikon 70/200 f/4...  Une très grosse frayeur...

Un véritable Big Five

 

Mon rêve de gosse se poursuit, le plus imposant des Big Five, devant moi à quelques mètres... Bien droit dans les yeux, le premier qui bouge a perdu ! C'est qui qu'à les plus grosses ?

Attention car les épreuves d'intimidations des éléphants sont toujours à la fois très impressionnantes et très spectaculaires... Pour celui qui a le courage de rester !
Celui-ci tape du pied pour lever la poussière, agite ses oreilles rapidement et lève la trompe pour pousser un barrissement qui vous tétanise sur place... Son cri est si puissant qu'il vous déstabilise, vous cloue au sol pour ensuite vous piétinez...

Les zèbres des montagnes éclairés par la douce lumière du soleil couchant. Très joli moment de vie...

Région de Palmwag

Le nom est poétique, mais le cadre l’est tout autant. A 30 km à l’ouest de Khorixas dans le Damaraland, des troncs d’arbres fossiles, (ce qui représente entre 50 et 60 conifères) jalonnent cette partie du pays Damara. Certains mesurent 30 mètres et peuvent avoir jusqu’à 6 mètres de circonférence. Les troncs peuvent être morcelés en plus petits morceaux. Il n’est pas improbable que d’autres troncs soient encore enfouis sous terre. 

 

La légende veut que la forêt de conifères ait été emportée il y a 300 millions d’années par un raz-de-marée venant d’Angola, les troncs se sont peu à peu recouverts d’une couche sédimentaire puis fossilisés sous l’action de l’acide silicique contenu dans l’eau de pluie.

Le peuple Himba

Je découvre pour la première fois le peuple Himba du Kaokoland près de Opuwo au nord de la Namibie. Cette jeune fille se teint la peau en rouge avec une pommade réalisée à base d'huile, de beurre de vache et de poudre d'ocre rouge.Cet enduisage, fait partie des critères de beauté féminins, il leur permet également de se protéger de l'ardeur du soleil, de la sécheresse de l'air et des insectes.

Les Himbas sont un peuple bantou établi au nord de la Namibie, principalement dans le Kaokoveld. Ils sont apparentés aux Héréros. Traditionnellement les femmes Himbas se teignent la peau en rouge avec une pommade réalisée à base d'huile de beurre de vache et de poudre d'ocre rouge. Les maisons des Himbas ont une forme conique et sont fabriquées et réparées uniquement par les femmes avec des branches, de la terre grasse et des excréments de vache mélangés à du sable.
Les Himbas ont accepté de vivre sur un territoire dont personne ne voulait, le désert du Kaokoland.

Les Gnous

La grande migration des gnous a lieu deux fois par an, entre le Delta de l'Okavango au Botswana et la Namibie. Au cours de ces voyages, ils doivent faire face à de nombreux périls, (rivières, crocodiles, lions...)

Le Bubale Roux

Le bubale roux est un animal qui supporte mal la captivité. On le trouve donc rarement dans les élevages ou les zoos. Il fait concurrence aux troupeaux domestiqués lorsqu'il broute l'herbe locale. Sa chasse est organisée couramment comme une attraction touristique promettant de beaux trophées et une viande savoureuse aux amateurs de safari.  Cependant cette activité humaine a considérablement fait diminuer les populations. Très rapide à la course, le bubale peut courir à 70 km/h, pour échapper à ses prédateurs. C'est un animal particulièrement méfiant et pas toujours facile d'approche pour la photo... 

Le Phacochère

Le phacochère est un animal bien connu en Afrique, qui fait partie de la famille des porcs sauvages et qui est donc un cousin éloigné de notre sanglier européen. Le phacochère commun adulte pèse de 50 à 150 kg avec un poids moyen de 75 kg pour les femelles et de 120 kg pour les mâles. Les mâles sont ainsi plus lourds que les femelles mais également plus grands avec une hauteur au garrot de 85 cm pour les mâles et 70 cm pour les femelles. Le phacochère mesure jusqu’à 1,5 m de longueur et possède également une queue d’environ 40 cm. Il est muni de 4 défenses dont deux supérieures pouvant mesurer 60 cm pour les mâles et 25 cm pour les femelles. 

Les Points d'eau

La Namibie baigne dans un climat typiquement désertique avec quelques variations selon le relief. La région désertique du Namib connaît d’importantes variations de température en été, avec des pics de 40°C dans la journée, et un minima de 0°C la nuit tombée. Durant l’hiver, le désert est réchauffé par les vents d'est souvent à l’origine d’importants tourbillons de sable. A l’intérieur des terres, l’hiver est doux et sec alors que l’été est humide et très chaud. D’une manière générale, on distingue trois principales saisons en Namibie : l’hiver de mai à septembre, l’été chaud et sec d’octobre à décembre et la saison des pluies de janvier à avril.

 

Trois longues années sans une goutte de pluie. Le moindre trou d'eau est envahi par les animaux... Mais attention ! il existe une règle du jeu... La hiérarchie des plus gros...

Le Springbok

Le Springbok est une petite gazelle très présente en Namibie au Botswana et surtout en Afrique du Sud...  Les springboks sont des animaux gracieux, brillamment colorés et élancés. Ils ont une taille moyenne de 80 cm à l'épaule, mais celles-ci varient de 73 à 87 cm selon les individus, les mâles étant légèrement plus grands que les femelles. La longueur du corps est comprise entre 110 et 140 cm. Leurs poids varient de 25 à 40 kg pour les femelles et de 32 à 48 kg pour les mâles. Les cornes en S du mâle mesurent de 35 cm à 50 cm, les cornes de la femelle sont plus fines, plus droites et plus courtes. La queue mesure de 15 à 30 cm selon les individus.

Le springbok est de couleur fauve, une bande brune traverse ses flancs, la face ventrale est blanche. Sa petite tête claire paraît maquillée ; une barre brune part de la base des cornes et traverse l'œil pour se terminer entre les naseaux et la bouche.

Cet éléphant vient de se rouler dans la boue blanche pour se protéger la peau des insectes et surtout du soleil, il fait 46° à l'ombre et il n'y a pas d'ombre... Juste sous cet éléphant se trouve un Springbok...

Rhinocéros noir

Encore un rêve de gosse... Photographier de près un Big Five... Il est à environ 50 mètres face à moi... Seul ce point d'eau nous sépare. Le rhinocéros peut mesurer 4 m de longueur pour 1,50 m à 2 m de hauteur au garrot, et une masse pouvant avoisiner les 2,5 tonnes. Mieux vaut ne pas rester trop longtemps...

La météorite d'Hoba près de Grootfontein, est la plus grande météorite connue (60 tonnes en un seul morceau) C'est le plus gros bloc naturel de fer connu à la surface de la Terre. Elle est composée de 84 % de fer et de 16 % de nickel, avec des traces de cobalt

 

L'Autruche

 

Oiseau de grande taille, 2 m en moyenne pour les femelles, à 2,80 m pour les mâles avec un poids allant de 90 kg en moyenne pour les femelles à 150 kg pour les plus gros mâles, l'autruche est un oiseau incapable de voler. Son espérance de vie est d’environ 70 ans. Elle représente aussi le plus grand oiseau actuel, mais pas le plus grand oiseau ayant existé. Elle figure sur la liste d'espèces menacées de disparition selon l’UICN.

L’autruche est le plus rapide des oiseaux terrestres. Elle se déplace en marchant. Grâce à ses très longues pattes musclées comportant deux doigts à chaque patte, et à ses genoux flexibles et souples, l'autruche est très rapide et endurante. Ainsi, elle peut courir à la vitesse de 40 km/h pendant une demi-heure et atteindre lors d'un sprint une vitesse moyenne de 70 km/h. Avec des pointes à 90 km/h sur de très courtes distances, elle est plus rapide que la lionne. L’autruche peut sauter 1,50 mètre de hauteur et 4 mètres de longueur. Ses pattes n’ont que deux doigts, elle se repose sur le doigt intérieur, le plus développé, lorsqu’elle court. La faculté de voler a été remplacée par la puissance des pattes, qui lui permet de courir aussi vite que des mammifères.

Un drôle de nez à trompe

 

Un face à face impressionnant dans les papyrus du delta de l'Okavango. L'animal est tout autant surpris que moi, il a le soleil couchant de 3/4 gauche et je ne bouge pas. Il fera gentiment demi tour pour disparaître dans le marais... l'adrénaline est montée en flèche en 10 secondes...

La toilette du soir coute cher

 

Tous les soirs au soleil couchant des salles de bains s'improvisent tout le long du fleuve Okawango dans la région de Rundu et des dizaines de personnes viennent se laver tout au long des rives du fleuve. 

 

Malheureusement, on déplore environ une centaine de disparitions annuelle... Les crocodiles sont friands de ce type de gazelles...

 

Les mokoros sont des pirogues traditionnellement réalisées en évidant le tronc rectiligne d'un grand arbre, comme un ébènier ou un Arbre à saucisses.

 

l faut être armé de beaucoup de courage et d'inconscience, pour aller faire des photos de crocodiles et d'hippopotames dans ces conditions !... 

Un gros pataud très dangereux

l'Hippopotame est considéré comme l'animal le plus dangereux d'Afrique.

 

Ici nous sommes sur la rivière Kavango. Ce sont des animaux aquatiques massifs au corps en forme de tonneau. L'hippopotame commun mesure 1,50 m au garrot, les femelles mesurent entre 3 et 4 m de long et pèsent de 1 à 2 tonnes et les mâles eux mesurent de 4 à 5 m de long et pèsent de 2,5 à 3,5 tonnes (jusqu'à 4,5 tonnes pour les plus gros). Ils possèdent une tête mass ive à la large gueule pouvant s'ouvrir jusqu’à 180 degrés, avec à l'intérieur des défenses imposantes qui peuvent mesurer plus de 60 cm chez les hippopotames amphibies mâles.

Le Crocodile

Les crocodiles vivent dans les régions chaudes. Toutes les espèces fréquentent les eaux douces. Ils vivent immergés dans des cours d'eau stagnante où ils passent leurs journées à guetter leurs proies. Ils peuvent rester 45 minutes sous l'eau, soit assez de temps pour préparer des embuscades. Ils sont très agiles dans l'eau, mais plutôt maladroits sur la terre ferme, bien qu'ils puissent courir assez rapidement. Le delta de l’Okavango, au Botswana, est l’une des destinations sauvages les plus fantastiques au monde. Voici un monstre de 6 mètres sorti de la rivière pour la sieste... 

 

 

Crocodile au bord de la rivière dans le Parc nanional de Bagani dans la pointe de Caprivi en Namibie. Cette photo a été réalisé à environ 40 mètres Boîtier D800 Nikon et Téléobjectif Sigma sport 150/600. C'est pas un Big Five, mais sa vitesse de pointe dépasse les 70 km/h et à 40 mètres l'adrénaline monte vite...

Mon plus gros Baobab

Le baobab africain (Adansonia digitata) est la plus connue des huit espèces de Baobab. C'est l’arbre typique de l’Afrique tropicale sèche. Le tronc de celui-ci mesure 11 mètres de diamètre.

ENORME... si vous observez le pied de l'arbre vous trouverez Laurence histoire de vous donner l'échelle humaine...

Le Grand Koudou

Une femelle Grand Koudou accompagné par son faon de 18mois...

Le buffle Kafer Kafer

Encore un rêve de gosse qui se réalise...

 

Etre face à face avec ce Big Five... Un buffle kafer kafer. 900 kilos de muscle face à l'objectif...

 

Les mâles adultes pèsent de 700 à 900 kg, contre 500 kg en moyenne pour les bufflonnes. Les mâles mesurent 1,70 mètre au garrot pour une longueur du corps de 3,50 mètres. Les bufflonnes mesurent 1,40 mètre au garrot pour une longueur du corps de 2,50 mètres.

Les seuls prédateurs des buffles sont les lions. Ces derniers s'attaquent uniquement à des individus vulnérables comme les jeunes, les buffles âgés ou malades. Grands, forts et musclés, les buffles peuvent courir très vite et faire des pointes à 30 km/h pour les mâles les plus massifs, jusqu'à 55 km/h pour les bufflonnes, plus légères. Moins rapides que d'autres herbivores, ils sont très puissants et se défendent en chargeant avec leurs cornes. Les buffles d'Afrique sont grégaires, irascibles et très dangereux, pouvant tuer des lions ou des chasseurs.

 

Coucher de soleil éléphantesque à Kongola environ 400 éléphants autour de nous. Nous sommes dans la pointe de Caprivi à la frontière entre la Namibie et le Botswana. Un rêve de gosse...

Viktoria Falls

Les chutes Victoria sont l'une des plus spectaculaires chutes d'eau du monde. Elles sont situées sur le fleuve Zambèze, qui constitue à cet endroit la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe à proximité de la ville de Livingstone. Le fleuve se jette dans la cataracte sur environ 1 700 mètres de largeur, et sur une hauteur maximum de 108 mètres.

Les photos qui suivent ont été réalisées pendant une longue période de sècheresses 3 années sans pluie dans la région...